Accueil/Guide/On-page/SXO (search experience optimization) : Qu’est-ce que c’est ?

Le SXO peut être défini comme l’ensemble des techniques d’optimisation de l’expérience utilisateur sur les moteurs de recherche. C’est une notion de plus en plus courante de nos jours qui correspond à la qualité du vécu de l’utilisateur dans des environnements numériques ou physiques. Le terme SXO est de plus en plus utilisé ou entendu et provient de l’association entre SEO pour search engine optimization et UX pour user experience. L’intérêt de cet acronyme est de rappeler que pour qu’une stratégie SEO soit optimale, l’expérience utilisateur fait parti des critères les plus importants à considérer. En effet ce dernier est au coeur des éléments pris en compte par le fonctionnement des algorithmes Google. Donc pas de panique, ce mot n’apporte pas de grande révolution avec lui mais c’est une bonne piqûre de rappel. C’est pourquoi la suite de l’article ne devrait pas vous faire de mal. ?

Sommaire

SXO : L’expérience utilisateur et SEO sont-ils indissociables ?

L’expérience utilisateur, plus important que jamais pour Google

L’expérience utilisateur est au coeur des préoccupations de Google depuis sa création. Avec la démocratisation de la navigation sur mobile, les R&D portant sur l’UX se sont particulièrement intensifiés. Aujourd’hui, l’expérience utilisateur constitue un critère majeur dans le référencement naturel. L’UX SEO fait désormais partie des leviers inéluctables en termes de SEO, particulièrement sur mobile. Rapidité, fluidité de la navigation : Google et les autres moteurs de recherche passent au crible chaque site dans le seul et unique but d’offrir à leurs utilisateurs une expérience réussie. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il propose aujourd’hui le format AMP.

Il s’agit ici d’une problématique très vaste, qui peut vite s’avérer chronophage et coûteuse en développement. Nous allons vous donner aujourd’hui quelques clés pour réussir simplement votre UX SEO et prendre ainsi une longueur d’avance sur vos concurrents.  

sxo-seo-ux

Google, de moteur de recherche à moteur de réponses

Google a subi de profonds changements au cours de ces dernières années ; en cause, les changements d’habitude des utilisateurs, l’évolution des mentalités, l’arrivée de nouveaux gadgets toujours plus performants … Si bien que le – moteur de recherche – Google n’a eu d’autres choix que de se transformer en un moteur de réponses. La raison est plutôt simple à comprendre. Les internautes se sont habitués à accéder à l’information très rapidement. Trouver (et non plus chercher) la réponse à sa question ne doit pas prendre plus d’un ou deux clics ! C’est pourquoi Google a considérablement évolué et comprend désormais l’intention des utilisateurs et le contexte des mots clés beaucoup mieux qu’il y a 5 ans (voir Google Bert). 

Les solutions simples pour optimiser l’UX de votre site web

Comment optimiser le temps de chargement de mon site ?

Améliorer les performances d’une page n’est pas toujours chose aisée. Cela peut aller de la désactivation de quelques modules superflus sur un CMS à la refonte entière du site (mauvaise infrastructure, base de données mal optimisée etc). Mais il existe des solutions concrètes et plutôt universelles pour gagner quelques précieuses millisecondes.

Minimiser les requêtes HTTP

Une requête = un aller retour du navigateur pour aller récupérer un élément de votre page. Naturellement, cela prend du temps. Il faut donc faire en sorte de réduire au maximum le nombre de ces requêtes. Il s’agit ici d’une manipulation assez technique qu’il convient de confier à un développeur. L’outil PageSpeed Insights peut vous aider à détecter ces requêtes inutiles.

Utiliser les CDN 

Il est plus que probable qu’un grand nombre de vos utilisateurs ne se situent pas à proximité de votre serveur web. Le CDN (Content Delivery Network) fait alors office “d’antenne relai”. Il réduit cette distance en répartissant votre contenu sur des serveurs situés un peu partout. Le serveur appelé est sélectionné en fonction de sa proximité avec l’utilisateur.

Activer la mise en cache du navigateur

Le cache est en quelque sorte une sauvegarde temporaire du contenu de votre site. Mettre en cache dans le navigateur permet de télécharger les ressources de votre site web sur votre disque dur une fois dans une mémoire cache ou un espace de stockage temporaire. Ces fichiers sont alors stockés localement sur votre système, ce qui augmente la vitesse de chargement des pages suivantes. En principe, les contenus statiques sont conservés dans le cache environ 1 semaine tandis que les widgets et autres publicités ne sont gardés qu’un jour. 

Compresser les images

Le poids des images est le problème le plus fréquemment rencontré. En moyenne, elles occupent 60% du poids de la page et engendrent un grand nombre de requêtes. La première solution est de supprimer toutes les bibliothèques d’icônes ou de polices que vous n’utilisez pas. Vous pouvez également remplacer certaines images par des répliques en CSS (comme des fonds colorés par exemple). Une fois que cette partie aura été assainie, vous pourrez vous attaquer directement aux images et particulièrement les grands formats. Compressez-les à l’aide d’un outil comme Compressor.io ou Image Optimizer et tâchez de ne pas dépasser un poids de 150KB et une largeur de 1920px. 

L’aspect responsive de votre site 

Le responsive design est un critère SEO depuis plusieurs années déjà, mais son importance s’est vue décuplée avec l’arrivée du Mobile First Index. A moins d’avoir une version mobile de son site, il est impératif de posséder un site responsive design pour espérer améliorer son UX SEO mais aussi ses taux de conversion. Pour résumer, le responsive design doit permettre à votre site de s’adapter correctement sur un écran mobile. Les éléments doivent être facilement cliquables, les textes suffisamment gros pour être lisibles, le menu facilement accessible etc. Le responsive nécessite de “sacrifier” certains éléments des pages qui viendraient parasiter l’UX. C’est souvent le cas de sliders et autres éléments de merchandising. La version responsive d’un site se veut généralement plus épurée afin de ne pas gêner l’UX et de conserver des temps de chargement corrects. Si vous travaillez sur un CMS (Prestashop, WordPress, Drupal, Joomla, Magento etc), vous trouverez facilement des thèmes responsive design. Mais attention, tous ne se valent pas. N’hésitez pas à les faire tester à plusieurs personnes en pré-production et surtout vérifiez qu’ils n’impactent pas les performances du site.

sxo-site-responsive

Si les goûts et les couleurs varient d’une personne à l’autre, en termes de navigation, les utilisateurs sont généralement tous d’accord: un site sur lequel il est difficile de naviguer est d’office blacklisté. Et pour cause, comme nous l’avons dit précédemment, aujourd’hui l’internaute souhaite trouver sa réponse tout de suite. C’est donc à nous, éditeurs de sites, de construire tous les chemins, ponts et passerelles nécessaires pour lui offrir un accès rapide à ce qu’il cherche. Il n’existe pas de solutions universelles ici, cela dépend en effet de la nature de votre site. Toutefois, certains éléments cruciaux doivent être pris en considération. 

La barre de recherche

La barre de recherche est l’un de ces éléments à étudier en priorité. Elle doit être très visible sur toutes les pages de votre site mais surtout, elle doit être pertinente. Pour ce faire, un gros travail de fond est nécessaire pour y paramétrer les synonymes, les différentes versions d’un mot (notamment avec les fautes d’orthographe possibles) etc. Les CMS actuels proposent nativement des barres assez efficaces grâce à l’autocomplétion, mais elles sont toujours perfectibles. 

Le menu

Le menu est également un élément vital de votre site. Il doit être intuitif et aéré. De plus, étant donné que tous les utilisateurs pensent différemment, vous pouvez envisager plusieurs portes d’entrées pour une seule et même page (à condition d’utiliser l’URL rewriting pour ne pas générer de contenu dupliqué).

Dans tous les cas et à tous les niveaux, la meilleure façon d’évaluer la fluidité de votre menu et de vos pages est de les faire tester à des personnes extérieures : vos amis, votre famille mais aussi vos propres clients. Vous pouvez par exemple envoyer un sondage à vos clients les plus fidèles pour recueillir leurs impressions (avec pourquoi pas une petite réduction à la clé pour les encourager à répondre). 

Conclusion 

L’UX SEO est un vaste sujet qui pose beaucoup de questions pour lesquelles il n’existe pas de réponses toutes faites. Améliorer l’UX de son site nécessite une profonde réflexion en amont pour connaître avant tout le profil de ses utilisateurs, leurs attentes et leurs besoins et ce afin de leur offrir la meilleure expérience qui soit.

   Article rédigé par Louis Chevant

Complétez votre lecture

Le guide complet du SEO On-page

Toutes les règles pour optimiser chaque élément de page au mieux.

Télécharger gratuitement