Qu’est ce qu’une SERP en jargon SEO ?

Une SERP est une page de résultats générée par un moteur de recherche suite à une recherche d’un utilisateur. Autrement dit, en tant qu’internaute, vous passez très certainement une grande partie de votre temps sur les SERPs ! Ces dernières affichent une liste de résultats ou de sites jugés pertinents par les algorithmes. Certaines annonces payantes, si elles sont également pertinentes, peuvent également apparaître dans une SERP. Il ne s’agit donc pas d’un terme spécifique au SEO, même s’il englobe en grande partie les liens bleus (liens organiques).

serp-illustration

Sommaire :

Les positionnements dans une SERP

S’il existe une infinité de positions possibles dans une SERP, en référencement naturel, il n’y en a que 4 qui nous intéressent vraiment : la position zéro (au dessus de tous les résultats), la première position, la deuxième et la troisième. Au delà, le taux de clic (CTR) est extrêmement faible. Des études démontrent en effet que le CTR de la première position est d’environ 31%, 24% pour la 2ème et 18% pour la 3ème. Le Top 3 (et éventuellement la position zéro) est donc la priorité absolue de tout référenceur qui doit garder en tête qu’il subit aussi la concurrence des résultats payants.

Les différents composants de la SERP

Une page de résultat se compose de différents éléments en fonction de la nature de la requête. Certaines requêtes hautement concurrentielles génèrent des SERPs très riches, tandis que d’autres génèrent seulement des résultats naturels (liens bleus). Une SERP considérée comme “riche” peut afficher une position zéro ou one box (c’est à dire un résultat au dessus de “tout”), des résultats payants (Google Shopping, Google Ads), des images et un knowledge graph (un bloc d’informations situé sur la droite). Cette même SERP peut être encore enrichie via des rich snippets qui viennent qualifier les résultats. Les rich snippets peuvent prendre la forme d’étoiles pour les avis ou de données complémentaires comme par exemple un temps de cuisson, de lecture, une date d’événement … Il en existe des dizaines disponibles sur schema.org. Enfin, selon les requêtes, vous pouvez trouver des points d’intérêts via la Google Maps. Cela est souvent le cas pour les recherches locales.

Le contenu de la SERP dépend de nombreux critères

L’ordre dans lequel les résultats apparaissent dans les SERPs est déterminé par un l’algorithme de Google, qui porte sur plusieurs aspects. Même si le Géant cache farouchement ses critères de classement, les référenceurs ont déterminé qu’il juge les sites sur la base de centaines de critères qui aident à évaluer la pertinence et la valeur d’une page web particulière. Parmi les plus connus : les performances du site (temps de chargement…) et sa compatibilité mobile, son contenu, son maillage interne et le nombre de backlinks de qualité qu’il reçoit.

La SERP peut également différer en fonction de la géolocalisation de l’utilisateur, des paramètres de son navigateur et même du data center interrogé lors de la recherche (Google en possède en effet plusieurs). Autrement dit, le classement d’une SERP repose sur des critères fixes, mais aussi variables. C’est pourquoi vous ne verrez pas forcément les mêmes résultats que votre ami qui habite à 800km de chez vous.

Conclusion

Le classement dans les SERPs est donc une science très inexacte. Il est impossible de prédire leur évolution. Néanmoins, en respectant les guidelines de Google relatives aux bonnes pratiques SEO, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour apparaître dans le Top 3.